pour la  langue et la culture régionales en Alsace et en Moselle germanophone

Fer unsri Zukunft

Un Mythe : L’Alsace-Lorraine : la cause de la 1ère Guerre mondiale ?

Un Mythe : L’Alsace-Lorraine : la cause de la 1ère Guerre mondiale ?

Durant des décennies, il a été affirmé, comme une évidence, que cette guerre a eu comme principale origine, en France la reconquête des « provinces perdues », ardemment souhaitée par la population alsacienne-mosellane. De nombreux travaux ont largement invalidé cette interprétation. Notamment un ouvrage édité en 1982 (Presses de la Cité) de Raymond et Jean-Pierre Cartier.

Un mythe

Dans le tome 1 de l’ouvrage, on lit : « Il en est de l’Alsace-Lorraine, écrit un observateur italien, comme du sang de Saint Janvier à Naples. Quand les meneurs de Paris le désirent, ils font saigner la blessure de l’Alsace-Lorraine. Mais, en fait, la Nation française veut la paix ».

On pourrait dire, sans crainte de se tromper, la même chose de la grande masse de la Nation allemande, et c’est bien là qu’est le drame car cette guerre que personne ne veut va tout de même éclater et noyer l’Europe sous des flots de sang.

S’il est une leçon permanente de l’Histoire, c’est que la guerre naît rarement pour des raisons évidentes. (…) Tous les hommes d’Etat, depuis 1870, voyaient dan le déchirement du Traité de Francfort la cause évidente d’un futur conflit. Or, nous ne le répéterons jamais assez, il a certes joué un rôle mais un rôle secondaire. Maintenant que nous avons entre les mains les Mémoires de tous les hommes politiques et de tous les généraux, nous pouvons affirmer avec certitude que jamais la France et l’Allemagne se seraient jetées l’une contre l’autre pour en finir une fois pour toutes avec la vieille querelle, si brûlante soit-elle, de l’Alsace-Lorraine. Les vrais problèmes sont ailleurs (…) »

 

Cette guerre mondiale aura pour l’Alsace et la Moselle des conséquences humaines, politiques, économiques, culturelles et linguistiques.

fs