pour la  langue et la culture régionales en Alsace et en Moselle germanophone

Fer unsri Zukunft

Convention des langues

Convention portant sur la politique régionale des

langues vivantes dans le système éducatif en Alsace

Période 2000-2006

 

Généralisation de l'offre de l'enseignement précoce de la langue régionale et sa poursuite dans le second degré

Les moyens à mettre en oeuvre pour la réalisation de ces objectifs

 

 

Préambule

L’Etat, la Région et les deux Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, avec les services de l’Education Nationale et tous les partenaires intéressés, conjuguent leurs efforts pour valoriser les langues (dialectes alsaciens et allemand) et les cultures régionales d’Alsace et en renforcer la connaissance et la pratique. Cette volonté tient compte de la situation et des atouts spécifiques de l’Alsace, de sa vocation d’ouverture européenne et internationale exigeant des formations plurilingues.

Ce partenariat qui sera mis en œuvre dans le respect du choix des familles vise :

  • · à élargir l’offre de formation pour amener, à travers un réseau éducatif de plus grande proximité, l’égalité d’accès à un enseignement précoce de et dans la langue régionale d’Alsace qui pourra aller de la simple sensibilisation à la langue, à un véritable bilinguisme, en passant par un enseignement extensif de qualité ;
  • · à exploiter au mieux toutes les potentialités du patrimoine linguistique et culturel régional afin de valoriser la langue et la culture régionales dans la formation des élèves tout au long de leur parcours éducatif, en accordant dans les contenus d’enseignement, une place au dialecte et à l’histoire culturelle de la Région ;
  • · à renforcer les compétences linguistiques de tous les élèves d’Alsace par un apprentissage précoce de la langue (dialectes et allemand), meilleure voie pour unaccès à un plurilinguisme maîtrisé pour le plus grand nombre ;
  • · à garantir par cette politique l’égalité des chances à accéder à une formation linguistique de qualité, en élargissant les possibilités d’insertion professionnelle tout en assurant ainsi le rayonnement international de l’Alsace ;
  • · à assurer une sensibilisation et une information des familles sur la politique linguistique partenariale.

Ce partenariat est fondé sur un esprit de confiance entre les Collectivités d’Alsace et tous les acteurs de l’Education Nationale, qui mobilisera ses personnels d’inspection et de direction pour son application homogène dans l’Académie, en s’appuyant sur leur capacité d’engagement et sur leur compétence :

  • · pour exploiter au mieux toutes les potentialités de notre patrimoine linguistique et culturel régional ;
  • · pour mettre à disposition de la communauté nationale les compétences linguistiques de nos jeunes ainsi formés et capables de tirer le meilleur profit d’une économie et d’un marché du travail ouverts sur l’international largement déficitaire en compétences tantbilinguefranco-allemand que trilingue ;
  • · pour donner corps au programme Interreg de l’Union Européenne et pour vivifier le partenariat avec nos voisins de la Conférence du Rhin Supérieur qui, à notre exemple, s’engagent avec détermination dans une politique linguistique pour « apprendre la langue du voisin » nouvelle et réorientée.

Cette politique doit être ambitieuse et volontariste. Elle se veut ouverte à tous les jeunes, elle s’inscrit dans la tradition culturelle d’Alsace, prenant en compte les exigences de la communauté nationale ancrée dans l’Europe et ouverte sur le monde.