pour la  langue et la culture régionales en Alsace et en Moselle germanophone

Fer unsri Zukunft

Un sondage décoiffant

Un sondage téléphonique CSA d’avril dernier commandé par le parti Unser Land portant sur 1000 personnes avec des quotas représentatifs est plus qu’éclairant et donne de sueurs froides à des décideurs qui cherchent à le contourner. Qu’on en juge.

 

1.- Est-ce que vous vous sentez avant tout….

38% des personnes interrogées se sentent avant tout Alsaciens.

32% avant tout français, 12% avant tout européens, 15% citoyens du monde.

Un sondage téléphonique CSA d’avril dernier commandé par le parti Unser Land portant sur 1000 personnes avec des quotas représentatifs est plus qu’éclairant et donne de sueurs froides à des décideurs qui cherchent à le contourner. Qu’on en juge.

 

1.- Est-ce que vous vous sentez avant tout….

38% des personnes interrogées se sentent avant tout Alsaciens.

32% avant tout français, 12% avant tout européens, 15% citoyens du monde.

2.- Selon vous la France est-elle trop centralisée, tout se décide à Paris ? 61%

La France est-elle organisée de façon satisfaisante : 23%

8% trouvent que les régions ont trop de pouvoirs.

3.-Apprentissage de la langue régionale

61% veulent le développement de l’apprentissage de l’alsacien (ndlr dialectes) et de l’allemand. 26% qu’il faut uniquement développer l’apprentissage de l’allemand et 7% uniquement celui de l’alsacien. Enfin 5% ne veulent développer rien du tout.

 

4.-Souhaitez-vous que la proportion d‘enfants alsaciens scolarisés en en classe bilingue français-allemand (16% actuellement) augmente ?

67% souhaitent une augmentation, 24% une stabilité et 5% une diminution.

5.- Personnellement, êtes-vous favorable à ce que la langue régionale (dialecte alsacien et allemand standard) devienne langue officielle en Alsace, au même niveau que le français ?

OUI : 49%                            NON : 49%

6.-Personnellement, êtes-vous favorable à ce que l’Alsace redevienne une région et que les départements soient conservés ?

OUI : 84%                           NON : 12%

  1. La question suivante concerne la fusion des départements en un Conseil unique d’Alsace possédant à la fois les compétences d’un département et d’une région

OUI : 73%                           NON : 23%

Dans tous les cas, la demande de la sortie de l’Alsace est très forte.

Il est tout aussi clair que la majorité demande une nouvelle Région Alsace avec ses deux départements.

Les pourcentages des « sans opinion » permettent d’atteindre les 100%